La Gambade

Image-mise-en-avant-Le-courage-de-surmonter-les-risques

Du fait de l’impact de l’épidémie de la COVID-19 au niveau mondial, cette saison de la Paris Fashion Week est une nouvelle fois présentée en ligne pour SHIATZY CHEN. Pour la saison Printemps – Été 2022, la direction artistique a choisi le thème de « La Gambade » qui, en chinois classique, signifie l’amusement et donne une impression de joie et de vivacité.

En utilisant le cirque occidental comme source d’inspiration et en y ajoutant l’image du tigre de la culture orientale, nous pouvons, même lorsque nous nous trouvons limités, dépasser l’état actuel des choses et avoir le courage de surmonter les risques.

L’arène est alors recouverte d’une atmosphère fantastique, déployant un spectacle de cirque qui force l’émerveillement et rivalise d’élégance.

On n’est plus dans l’imaginaire de la mode pour engager dans l’arène des acrobaties extrêmes, où l’on tourne, chute et remonte, où le spectateur est plongé dans une dimension emplie de surprises et d’étonnements.

Les néons s’illuminent progressivement, on aperçoit des clowns se déplacer les uns à côté des autres et mener la troupe en sautillant, on aperçoit des magiciens qui agitent leur bâton. Les mannequins s’insèrent dans ce défilé d’artistes du cirque, se mêlent aux danses acrobatiques et aux différentes performances de roue Cyr, délivrant encore et encore une image de puissance et de beauté.

Une nouvelle saveur, qui combine les cultures orientale et occidentale, émerge de ce va-et-vient, créant ainsi des instants merveilleux qu’on ne saurait rater en aucune façon.

La Gambade

La présentation de cette collection commence par une célébration du majestueux, avec des vêtements dont les contours possèdent clairement une tonicité faisant écho à l’imaginaire du cirque, tels que des manches amples composées d’une superposition de feuille de lotus en dentelle, des fraises brodées et plissées, ainsi que des jupes et robes à paniers offrant ainsi une silhouette ample et arrondie.

Les vêtements sont parfois accompagnés d’impressions uniques de la maison, afin d’exprimer de façon surréaliste des éléments classiques du cirque.

Il y a le cercle de feu qui brille d’un bleu ardent, le tigre oriental qui s’avance en rampant, le trapéziste qui s’élance entre les barres en mouvement et qui tous symbolisent le péril et le défi. Il y a des motifs classiques du cirque tels que le losange, la colombe blanche du magicien, les rubans de célébration multicolores, les roses jetées à la tombée du rideau, qui symbolisent l’atmosphère animée.

Le même élément est ensuite soit reproduit tel quel sur la surface du vêtement soit reproduit par pointillisme et s’exprime à travers des techniques de broderie, d’impression et de Jacquard. De temps à autre, des symboles classiques du cirque tels que les rayures et les losanges sont utilisés.

La gamme des couleurs commence avec un orange et un rouge vifs et intenses, exprimant l’invitation à un défilé plein d’effervescence, puis continue avec un bleu ciel et un rose qui s’entrelacent en rêveries et qui, impatiemment, rivalisent d’élégance, enfin, la gamme des couleurs se termine avec une touche d’orange entrecoupée d’un noir et d’un blanc classiques, mettant ainsi en évidence une image qui force l’émerveillement.

La particularité de cette collection vient du fait que les manches bouffantes et les cols en dentelle assortis aux chemises, robes et autres modèles de vêtements classiques à col chinois sont détachables, mélangeant ainsi de façon originale les cultures orientale et occidentale, car ils fonctionnent en tant qu’accessoires tout en faisant partie du vêtement.

Le style utilise non seulement des jupes superposées, mais s’inspire également de l’image du magicien de cirque pour créer des articles aux contours neutres et élancés, tels que des tailleurs, des gilets, des pantalons bouffants et des manteaux capes, auxquels sont assortis, en cohérence avec ce style, des mules à bout pointu avec lacets et des chaussures à bout pointu, esquissant ainsi un look de magicienne aussi spontané que romantique.

Les accessoires s’inspirent également de l’imaginaire du cirque, tels que les bracelets, les colliers et les boucles d’oreilles, qui tous simulent la trajectoire des danses du cercle de feu et se servent d’une impression de gradation pour afficher un côté abondant et attrayant. Cette ornementation méticuleuse fait écho, dans cette collection, à cet esprit courageux de mise au défi et de dépassement.

Le sac, quant à lui, s’inspire des sacs de bowling rétro. Sur le sac, sont dessinés à la main des motifs classiques de fleurs exclusifs de la collection, mais aussi le tigre du cirque, le cercle de feu, la colombe blanche, les roses jetées à la tombée du rideau, qui tous reprennent l’élément circassien de « la gambade » et lui donnent une dimension jusqu’alors inégalée.

Version chinoise
https://mp.weixin.qq.com/s/6Un2c1bFx3V8shObfzU4Yg

Proposition de lecture :
https://www.airsdeparis.fr/mode/entre-la-haute-couture-et-les-jeux-video/

AIRS DE PARIS

Contact : airsdeparis2@gmail.com

Média reconnu par la Commission Paritaire de Publication et Agence de Presse

Copyright 2021 - Airs de Paris - Tous droits réservés