Une forme de luxe et de liberté

Quand Guy Laroche lance sa Maison de Haute Couture en 1957, il a un but en tête : libérer le corps des femmes du New-Look et leur offrir une élégance « raffinée et discrète ».

Il se fait connaître avec ses coupes subversives aux détails surprenants. Ses créations marquent leur époque : des pièces telles que la robe-manteau ou la robe-chemise deviennent parties intégrantes des garde-robes féminines modernes.

En 1966, Guy Laroche lance Guy Laroche Monsieur. Les lancements des parfums Fidji en 1966 et Drakkar Noir en 1982, remportent un succès phénoménal.

Les boutiques deviennent des lieux de rencontres pour des actrices telles que Jane Fonda, Faye Dunaway ou encore Mireille Darc. Son imagination pionnière et audacieuse est reconnue par le gouvernement français, qui lui décerne en 1987, le Prix de la Légion d’honneur.

Quand Guy Laroche disparaît en 1989, la Maison est reprise par plusieurs créateurs tels que Michel Klein, Alber Elbaz, Marcel Marongiu, Adam Andrascik et Richard René.

Après Hermès, Richard René a effectué la majeure partie de sa carrière chez Jean Paul Gaultier, où il a aussi bien travaillé sur la Haute Couture que sur le prêt-à-porter féminin, les collections sport, homme et accessoires.

Après avoir remporté la totalité des prix du Festival International de Mode de Hyères en 2004, il lance sa griffe éponyme, aujourd’hui en sommeil. Sa mode, qu’il définit comme « radicale, minimaliste, puriste », met les matières les plus nobles au service de coupes architecturales, sans ornements ni fioritures.

Adepte du noir et blanc, Richard René mène une perpétuelle quête de la quintessence du vêtement. Une recherche de l’épure qui n’empêche ni l’audace, ni l’irrévérence.

« J’ai grandi avec la Maison Guy Laroche, qui symbolise pour moi une forme de luxe et de liberté », raconte le designer. « Guy Laroche a été un couturier audacieux, précurseur et il a vécu de manière très libre, tout comme les femmes qu’il habillait. Voilà l’esprit que je souhaite provoquer à nouveau dans cette Maison, et qui me semble plus que jamais d’actualité. »

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2018 - Airs de Paris - Tous droits réservés