La Terre du Lin

Image mise en avant - La Terre du Lin 2

La Normandie est la Terre du Lin, la première région linière en France et à l’origine de près de 50 % de la production mondiale. Le lin fait partie de son identité et de son patrimoine. De l’alimentation en passant par l’habillement, l’ameublement, la décoration, la construction, et même l’industrie automobile pour la garniture de portes et des sièges, le lin est une véritable richesse. Voilà, une petite balade sur la Terre du Lin par exemple lors de vos temps libres pendant les vacances…

La Terre du Lin

Dans les campagnes normandes et le long du littoral, le lin fait figure de tradition, de produit du terroir.

En fait la Seine-Maritime cultive à elle seule 19 000 hectares de lin sur les 60 000 que compte l’Hexagone. Son climat océanique tempéré et humide, sa faible amplitude thermique, sa terre riche en limon sont particulièrement favorables à la culture du lin pour offrir une fibre de grande qualité.

Son cycle naturel est assez rapide puisqu’elle atteint sa maturité en 100 jours. Le semis est réalisé de mi-mars à mi-avril. La floraison, d’une durée de 15 jours, se déroule en juin et pare d’une délicate couleur bleutée les champs. En juillet, vient la période de l’arrachage. Les fibres sont ensuite couchées à plat sur le sol, en andain, pour le rouissage.

La Terre du Lin 2

 Pendant tout l’été, les andains se fanent. Sous l’effet de la pluie et du soleil, un champignon se développe sur les tiges, décomposant la gangue qui enserre les fibres textiles. Début septembre, les andains sont ramassés et acheminés vers les unités de peignage appelées teillages. Après avoir passé par le teillage et le peignage, la majeure partie de la fibre de lin est exportée principalement en Chine.

Visite commentée « le lin et son histoire »

À Bourg-Dun, Catherine propose une promenade originale commentée au cœur du village à travers des panneaux du circuit « Village du Lin ». Le lin textile est mis à l’honneur à travers la géologie, l’agriculture, l’industrie et l’artisanat, les beaux-arts, la littérature, la médecine, les matériaux composites. On peut apprendre que tout est utilisé dans le lin et rien n’est jeté. Le parcours est d’environ 500 mètres, la durée de cette visite est d’1 h 30.

La Terre du Lin 3

Les fibres longues permettent de confectionner des vêtements, des revêtements muraux et d’ameublement, et des tissus techniques. Les fibres courtes quant à elles servent à la fabrication de papeterie et d’éco-matériaux tels des isolants et composites. Les parties dures serviront à la fabrication de panneaux agglomérés. Les pailles mélangées viendront améliorer la litière des chevaux. Les ultimes déchets seront utilisés pour fabriquer divers articles de jardinerie. Quant à l’huile de lin, outre ses utilisations traditionnelles, elle entre dans la composition de nouveaux plastiques utilisés pour l’automobile et l’aéronautique. À la fin de visite, le lin n’a plus de secrets pour vous.

Un écomusée sur le lin

L’histoire du lin dans le pays de Caux, elle remonte au XIIIe siècle ! À la ferme aux fil des saisons près de Valéry-en-Caux, un écomusée retrace le destin de cette plante connue depuis la nuit des temps, de l’exposition des outils d’antan aux explications sur les nouveaux débouchés.

Une salle présente l’évolution du machinisme agricole autour du lin. Agriculteur et liniculteur, Antoine a conçu cette exposition en dévoilant toutes les facettes de cette plante dont on tire de multiples usages : pour le domaine alimentaire, textile et industriel.

La Terre du Lin 4

L’ancien teillage familial ouvre ses portes et vous verrez l’évolution de la technologie industrielle. C’est un voyage dans le passé, dans le présent et aussi dans le futur proche qu’il vous propose. Les vieux outils s’animent au gré des démonstrations et les nouvelles technologies s’exposent.

 Capitale du Lin

La commune Doudeville est située en plein cœur du pays de Caux. Ce titre est dû au fait qu’autrefois les assemblées générales des liniculteurs avaient lieu à Doudeville. La commune était à l’époque la seule de la région à posséder une halle aux toiles assez grande pour y accueillir les liniculteurs du département, les représentants de l’AGPL et courtiers belges.

Tous se réunissaient jusque dans les années 70 pour parler de la qualité du Lin, de son prix et des problèmes liés à la culture.

C’est ainsi que le titre de Capitale du Lin est né et qu’on le préserve aujourd’hui en organisant depuis maintenant 24 ans la fête du lin (le 3ème week-end de juin).

La Terre du Lin 5

À Doudeville, la Maison Durozey, c’est une histoire de famille, de tradition et de savoir-faire depuis 5 générations. Côté Lin, vous n’aurez que l’embarras du choix : couettes 100 % lin, idéal pour ses vertus thermorégulatrices, les parures de lit, les coussins, nappes en lin lavé, proposés dans des couleurs très actuelles.

Ici, vous allez également découvrir de nombreux produits locaux et artisanaux qui sont fabriqués à partir de lin et font le bonheur des petits et grands !

La Terre du Lin 6

Informations :
https://www.seine-maritime-tourisme.com
https://www.normandie-tourisme.fr
https://www.plateaudecaux.fr
https://www.doudeville.fr
https://www.embrin.fr

Office de Tourisme : Le Bourg-Dun
Office de tourisme : de la Côte d’Albâtre

Proposition de lecture : https://www.airsdeparis.fr/mode/ensemble-pour-demain/

AIRS DE PARIS

Contact : airsdeparis2@gmail.com

Média reconnu par la Commission Paritaire de Publication et Agence de Presse

Copyright 2022 - Airs de Paris - Tous droits réservés