Sauver la planète et l’humanité

Julien Fournié s’inspire des grandes aventurières qui traversent l’histoire de l’humanité et de l’émancipation féminine. Exploratrices, éthologues ou archéologues, elles se révèlent capables de parcourir la jungle comme de danser la valse. Leur curiosité du monde, leur soif d’indépendance et la quête de leur propre vérité sont passées par le courage de désobéir aux codes sociaux.

Qu’elles découvrent les civilisations précolombiennes d’Amérique du Sud, les tribus des peuples sans écriture d’Afrique ou les arts berbères et touaregs du Sahara, elles ne renoncent à rien et ne renient ni la société d’où elles viennent, ni les mondes qu’elles découvrent. Loin des valeurs masculines qui ont débouché sur la prédation, via la colonisation ou l’évangélisation, leurs conquêtes prônent, parfois au prix de leur vie, la découverte mutuelle, l’acceptation de la différence, l’entraide. Outre l’expédition qu’elles ont planifiée, organisée, financée, elles cherchent le sens caché du monde, au-delà̀ des apparences, des sexes et des frontières. Alliant le flegme, l’enthousiasme et la compassion, elles s’accommodent de tout, collectionnent les outils, les poteries, les bijoux se laissent transformer par la nature et se fondent dans le paysage sans rien perdre de leur panache.

Maitrisant la coupe, le couturier français construit des silhouettes qui en imposent autour de vêtements moins corsetés qu’à son habitude, parés de broderies-talismans ou de gris-gris comme recueillis au fil des rencontres et des découvertes, l’allure se structure souvent au moyen de ceintures à multiples lanières, comprenant sacs ou cartouchières qui symbolisent, passementeries comprises, l’indispensable équipement de ces conquérantes de nouveaux territoires. Loin de toute identification précise à une seule origine géographique ou ethnique, ces femmes mixent l’élégance de leur culture d’origine avec les fantastiques découvertes de celles qu’elles ont traversé dans une interprétation personnelle toujours éloignée de n’importe quel communautarisme ou prosélytisme.

« Haute Couture et exploratrices partagent un goût de l’expérience, du pragmatisme et des rencontres que les dogmes établis n’encouragent guère ou déprécient, » déclare Julien Fournié. « Je suis persuadé que la recherche éperdue de liberté constitue notre point commun afin d’imaginer le monde en dehors des sentiers trop battus par le marketing de la notoriété, pour sauver la planète et l’humanité. »

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2021 - Airs de Paris - Tous droits réservés