Infinie délicatesse

Reconnu pour ses inspirations liées à l’art moderne et à l’architecture, Stéphane Rolland, doté d’une forte sensibilité à l’espace et à la lumière, crée des œuvres d’art exclusives alliant luxe et style de vie moderne. Pour cette collection, Stéphane Rolland exprime sa créativité à travers le cercle…

Le cercle est symbole d’infini et d’harmonie, sans commencement ni fin. Il est l’équilibre de la vie. Le cercle, c’est également un astre lunaire, souvent associé à une divinité féminine.

Le poignet, la main, le crayon tournent et glissent, sculptant chaque forme sur le corps avec amplitude et générosité. Le rideau s’ouvre sur un grand manteau de gazar, celui des princes d’Orient, porté sur un pyjama du soir en crêpe poudré ivoire.

Puis s’avance un demi-poncho en cercles concentriques. Encore plus tard, une combinaison sphère en crêpe mousse crème brodé d’argent retranscrit à chaque pas tous les mouvements du corps. Le mouvement est à nouveau architectural, volontaire et spectaculaire.

Un fourreau de jersey blanc naît d’un bouquet de demi-cercles aux chevilles, les jupes se drapent en looping et dévoilent une hanche ou une jambe jusqu’à la taille. Les épaules des robes et tailleurs sont carrées et les revers sont ronds.

L’allure est minimale mais puissante. Stéphane Rolland pour cet été 2020 va à l’essentiel et affirme son geste. Un bustier d’argent se pose sur une cage d’orchidées géantes en gazar noir et blanc, un autre est entièrement recouvert de topazes ou encore, encerclé d’une sculpture d’argent et de baguettes en cristal fumé ou brodé de plumes en épis sur une immense jupe de gaze transparente.

Le visuel est onctueux, laiteux, nuageux. L’aspect reste léger, en apesanteur, comme ces sculptures de paillettes blanches posées sur un buste ou de sequins noirs en Ailes de Samothrace sur les hanches d’une robe bustier en mousseline irisée nude.

Les couleurs restent essentielles. Noir, blanc, crème… Mais ponctués de bruns, de roses bougainvilliers et de bleu Klein. Les broderies métalliques en miroirs d’argent, cristal et sphères chromées sont étincelantes, mais uniquement présentes pour mettre en relief une courbe ou finir un geste.

Le geste justement, toujours à la recherche du rêve et de la justesse.

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2021 - Airs de Paris - Tous droits réservés