The Sourcing Connection

The Sourcing Connection est la nouveauté du salon Première Vision Paris ! Du fait d’une demande croissante des acteurs de ce grand rendez-vous de la mode, une offre propose d’accompagner les marques tout au long de leur présence: que ce soit du côté du client comme du fournisseur. The Sourcing Connection propose aux professionnels de la mode une offre en confection issue du grand import. La Chine y joue un rôle principal depuis qu’existe The Sourcing Connection. Le commissaire du salon Yvan Dacquay explique ces particularités.

Pourquoi avoir créé The Sourcing Connection ?

Nous avons créé The Sourcing Connection pour répondre aux besoins du marché. En effet, alors que Première Vision est reconnu pour être un salon orienté premium, il existait une forte demande de la part des marques pour une offre provenant du grand import, à savoir des continents les plus éloignés et les différents salons « sourcing » qui jusque-là ne répondaient pas à leurs attentes. C’est pour combler cette lacune que nous avons créé The Sourcing Connection. Un concept nouveau reposant à la fois sur la qualité des produits et sur la fiabilité des entreprises.

The Sourcing Connection est un concept nouveau qui sélectionne les exposants, à la fois sur la qualité de leurs produits et la fiabilité de l’entreprise. Nous travaillons dans ce sens avec le Bureau Veritas, qui est missionné pour réaliser des audits dans les entreprises. Grâce à une grille multicritères nous pouvons mieux appréhender  la santé et la fiabilité de l’entreprise en étant mieux informés sur les conditions de travail, l’application des normes internationales… Ceci nous permet d’avoir une sélection très pointue des entreprises. Ainsi, les marques françaises et internationales bénéficient des meilleurs fabricants et des plus qualifiés dans le monde entier. C’est important quand on sait que 73% des visiteurs sont internationaux, et viennent de 125 pays.

Qui  est présent  selon vous  à Première Vision ?

Première vision est un salon renommé. Son image est haut de gamme et premium. Plus que cela, son ADN reste la qualité, la créativité et la diversité. Tous les domaines de la production sont couverts, que ce soit les produits manufacturés de proximité, les produits manufacturés en cuir ou les produits manufacturés en maille. Dans le cadre de « The Sourcing Connection», nous avons voulu élargir le champ tout en restant toujours très sélectif et en limitant le plus possible les intermédiaires. C’est pourquoi nous sélectionnons uniquement les industriels et les fabricants. Nous avons ainsi des fabricants qui viennent d’Asie, mais aussi d’Amérique du Sud et d’Afrique subsaharienne. Le sourcing mondial évolue constamment, et il est nécessaire de rester ouvert aux évolutions de l’offre et aux besoins du marché. Des pays comme le Pérou sont par exemple à la recherche de nouveaux marchés, Première Vision est une plateforme idéale étant donné la très grande qualité de leurs matières premières et de leurs produits finis.

En septembre dernier vous avez organisé l’évènement China Brand. Cela veut-il dire que la Chine est devenue un partenaire important pour Première Vision ?

La Chine est évidemment l’un de nos partenaires les plus importants. Elle l’a d’ailleurs toujours été. Mais la Chine a évolué aussi, la mode en Chine a beaucoup changé et les fabricants ont su s’adapter à la demande. La Chine est donc notre interlocuteur privilégié dans le cadre de The Sourcing Connection. Elle est représentée au travers de la majeure partie des exposants. D’ailleurs, la Chine évolue tout comme la demande. De même, la Chine est désormais présente dans d’autres secteurs comme dans celui des produits manufacturés, ou dans le secteur la maille, un secteur hyper pointu qui demande un savoir-faire de très haut niveau. Encore une fois, les entreprises chinoises se sont adaptées. Elles concurrencent aujourd’hui les pays leaders sur ce marché. Cette évolution est d’autant mieux accueillie par nos visiteurs que les visiteurs venant de Chine représentaient la septième clientèle du salon par ordre d’importance en 2018. Là aussi, on note une réelle évolution, car les visiteurs chinois viennent désormais chercher de la créativité, et non faire de la copie.

Pensez-vous que The Sourcing Connection deviendra une nouvelle plate-forme pour décrypter ce nouveau phénomène ?

Nous souhaitons effectivement être une plateforme globale de référence pour mettre en avant un approvisionnement de qualité, et l’évolution importante de la part des fabricants chinois est un excellent exemple.

La mode en Chine crée de la curiosité, mais elle reste inconnue, car elle possède de très nombreuses facettes. La plate-forme The Sourcing Connection a été créée pour répondre à cette demande nouvelle qui émane de tous les pays, et notamment de la Chine. Elle y est donc présente bien sûr et en assure l’essentiel de l’offre. On note aussi la participation d’autres pays comme l’Inde, le Pérou, le Bangladesh, la Thaïlande ou le Pakistan. C’est un excellent partenariat que nous saluons.

The Sourcing Connection est encore jeune : quelle est votre stratégie pour créer une vraie  dynamique dans ce hall spécifique au sein de Première Vision ?

Plusieurs axes sont au cœur de notre action pour faire de The Sourcing Connection un salon de référence dans le sourcing de qualité pour les marques de mode mondiales.

Continuer notre effort pour proposer une offre toujours plus qualitative, créative et diversifiée. La clé du succès pour un salon est de mettre en avant les bons produits, au bon moment, pour les bons visiteurs.

Cela passe également par un accompagnement des exposants, en les guidant d’un point de vue mode et merchandising pour être toujours plus efficaces dans leurs relations avec les visiteurs. L’expérience de Première Vision, à ce niveau, est riche et sous-utilisée actuellement.

Enfin, nous prévoyons de renforcer la communication sur le Manufacturing au sein de Première Vision Paris, notamment en clarifiant et en renforçant notre offre.

Le marché de la mode évolue. Avec The Sourcing Connection et le partenariat que nous avons passé avec la Chine riche de tous les moyens, nous pensons que la méthode peut aider d’autres pays du monde à s’intégrer à cette évolution. Je confirme que le partenariat passé avec la Chine représente un excellent partenariat pour nous !

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2018 - Airs de Paris - Tous droits réservés

Fermer le menu