Interview de Pascaline Wilhelm

Le décrypteur de tendance

Première Vision est l’événement mondial des professionnels de la filière mode. Elle capte donc les mouvements et les courants tout et fait émerger les tendances. Pascaline Wilhelm est la directrice mode du Salon Première Vision. Elle nous accorde une interview exclusive !

Pour beaucoup, PV est un salon de tissu, qu’en pensez-vous ?

Historiquement, Première Vision était un salon de tissus. Aujourd’hui, Première Vision Paris est un événement mondial de référence pour les professionnels de la mode, qui réunit, deux fois par an, le meilleur des matières premières et des services dédiés à la mode créative.

Fils, tissus, cuirs et fourrures, dessins, accessoires et composants, complétés par une sélection d’entreprises de confection proposant un service de sourcing … Première Vision Paris relève chaque saison le défi de réunir en un même lieu toutes les ressources nécessaires pour bâtir les collections de prêt-à-porter, de maroquinerie, de chaussures et de bijoux fantaisies les plus pointues du marché.

Au total, ce sont près de 2 000 professionnels qui exposent durant trois jours au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, réunis dans cinq halls.Face à ces exposants, plus de 60 000 visiteurs, à 73 % internationaux, se rendent chaque saison sur Première Vision Paris. Ce sont des acheteurs, des stylistes, des créateurs de marques de prêt-à-porter et d’accessoires, des maisons de luxe et des dirigeants d’entreprises de mode. Ils viennent découvrir les matières premières de leurs futures collections, orientés par une information mode pointue.

Cette richesse de l’offre a permis à Première Vision Paris de devenir le salon leader de la profession, mais également un rendez-vous unique en son genre qui permet à la créativité de s’exprimer sans retenue. Ce dispositif exceptionnel est en effet porté par une information mode affûtée dont les valeurs sont les mêmes que celles des exposants : sélectivité, créativité et qualité. L’innovation est transversale à toutes ces valeurs qui s’inscrivent dans l’ADN de l’événement créé en 1973.

Comment PV décrypte les tendances presque 2 ans à l’avance ?

L’information mode de Première Vision fait partie de son ADN. En 1973, une quinzaine de tisseurs lyonnais se regroupent et se consultent sur leurs partis-pris créatifs.

Aujourd’hui, ce clan restreint s’est mué en un groupe d’internationaux composé d’experts et de professionnels du secteur qui travaillent en collaboration avec l’équipe mode interne de Première Vision, L’objectif : imaginer les directions de la mode de demain, construire ensemble une synthèse évolutive des différents courants qui traversent notre époque, et des différentes tendances et inspirations saisonnières, matières et couleurs.

Exclusive à Première Vision Paris, l’information mode est délivrée sur les six salons deux fois par an, et se présente comme une analyse rationnelle de la saison à venir. Son ambition est de devancer les attentes et refléter les analyses du réel de la mode créative.

Tout l’enjeu est en effet de traduire ce que sera la mode – ses couleurs, ses matières, ses touchers…dix-huit mois avant que celle-ci ne soit visible dans les magasins, sous la forme de produits finis.

Pour parvenir à ce résultat, une équipe interne dédiée, composée de six experts, travaille en synergie avec une quinzaine de collaborateurs à l’international. Ils échangent par ailleurs avec des représentants de chacun des métiers qui s’exposent sur Première Vision Paris (filateurs, tisseurs, tricoteurs, tanneurs, dentelliers…). De cette union créative nait une “vision panoramique” de tous les métiers qui font la mode qui va permettre d’élaborer une information mode selon une méthodologie unique en son genre.

Tout commence par des concertations nationales. En Espagne, au Portugal, en Angleterre, en Allemagne, en Italie, au Japon et au Brésil et, bien sûr, en France, des réunions s’organisent entre les partenaires de Première Vision – stylistes, associations et fédérations, exposants – qui échangent sur les couleurs et les matières qu’ils étudient et sentent émerger pour chacun de leurs marchés.

Dans un second temps, afin de délivrer une vision internationale, les porte-parole de chaque pays se retrouvent à l’intérieur d’un comité de concertation baptisé Impulsion qui se tient à Paris. Là, chacun présente sous forme de gammes de couleurs, de moodboards, d’échantillons de tissus, cuirs ou matériaux, les conclusions des concertations nationales. Ces échanges permettent l’élaboration de la gamme couleurs de Première Vision. L’esprit de ces réunions s’apparente à celui des workshops. L’échange et le « collaboratif » sont au cœur de ces moments.

Après la constitution de la gamme de couleurs, des axes forts de la saison et des partis pris de l’équipe mode, les concertations “focalisation” ont lieu deux mois avant le salon. Elles réunissent les partenaires internationaux ainsi qu’une trentaine d’exposants tissus, accessoires et cuir. Ceux-ci sont sélectionnés pour leur représentativité, le savoir-faire de leur filière et leurs différents niveaux de gamme (sans pour autant se faire concurrence). Lors de ces concertations, ces professionnels présentent les premiers éléments de leurs collections. Les discussions permettent d’affiner les informations et d’échanger des convictions concrètes sur les axes de développements produits.

Qui expose à PV ? Comment sélectionnez-vous les industriels ?

Pendant trois jours, près de 2 000 exposants professionnels venus de plus d’une cinquantaine de pays présentent leurs tout derniers développements à forte créativité : des fils et des fibres, des tissus, des mailles, des dentelles, des broderies, des cuirs et des fourrures, mais aussi des boutons, des accessoires, des dessins ainsi qu’une sélection de façonniers capables d’intégrer la valeur ajoutée de ces matières premières à leur production.

Les collections automne-hiver sont dévoilées sur les éditions du mois de septembre. Les collections printemps-été sur celles de février.Tous sont sélectionnés par un comité de professionnels internationaux. Plusieurs critères, identiques pour chaque métier, sont pris en compte : créativité et qualité des collections, aptitude à se renouveler pour proposer chaque saison de nouveaux développements, savoir-faire, fiabilité financière, capacité de production… Le comité de sélection s’attache également à vérifier que l’entreprise désirant exposer s’insérera de façon cohérente avec les autres participants.

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2018 - Airs de Paris - Tous droits réservés

Fermer le menu