L’évolution de la fibre de bambou en Turquie

Image mise en avant - L’évolution de la fibre de bambou en Turquie

Le textile est très important pour la Turquie, un pays qui compte une population totale de 80 millions d’habitants, en particulier avec une population très jeune. Dans ce secteur, la Turquie a exporté 13 milliards USD en 2021, notamment vers les pays européens. L’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et l’Amérique sont aussi les principaux pays exportateurs de textiles.

L’évolution de la fibre de bambou en Turquie

La Turquie est le sixième plus grand exportateur au monde, et c’est le deuxième fournisseur de textile de l’Union européenne. Deux millions d’employés travaillent dans la production textile. Le textile turc représente une passerelle importante, sa logistique est facile pour l’Europe du fait, notamment de sa situation géographique. La société Ceyda ÖÇALAN travaille depuis dix avec la fibre de bambou. Ceyda nous explique l’évolution du fibre de bambou en Turquie.

L’évolution de la fibre bambou en Turquie -3

Pourriez-vous présenter à Airs de Paris votre société ?

Ceyteks a été fondée en 1995. Elle était l’agent de grands fabricants de fils italiens en Turquie, spécialisée dans la vente de filaments d’acétate, de nylon 66 et de viscose. Depuis 2010, grâce à la société suisse Filofibra, JILIN CHEMICAL FIBAER GROUP viscose filament et nylon 6 LI-HENG ont commencé à vendre leurs fils provenant de principales usines en Chine.

Comment avez-vous découvert la fibre de bambou ?

Ceyteks s’est familiarisée avec la production de filaments de bambou produits à partir de pâte de bambou qui a été développée par Jilin Chenical(en ce qui concerne les fils de filaments de viscose).

 Que pensez-vous de la fibre de bambou ?

Ce matériau naturel occupe une place très importante dans l’histoire et la culture chinoises. Le bambou se trouve principalement dans tous les domaines de la maison, des équipements de cuisine, des instruments de musique, des assiettes, des couverts jusqu’aux chapeaux. J’ai été très impressionné par le musée BAMBOO PARQUE que j’ai visité en Chine.

La culture chinoise définit le bambou comme un océan ! et non pas comme une forêt… Ils ont raison, le bambou est la seule ressource qui n’a pas « de commencement », qui est plus fort que l’acier, même après le largage de la bombe atomique d’Hiroshima (Japon). Le bambou a su se régénérer !).

 Comment avez-vous intégré cette fibre dans la production en Turquie ?

En tant que fibre, le bambou a une place très importante dans le secteur, notamment du textile maison.Le bambou est frais, spacieux et confortable à utiliser avec ses propriétés antibactériennes et sa fonction qui abaisse la température du corps de 2 à 3 degrés.

C’est une plante miraculeuse qui présente un avantage de prix par rapport à sa capacité de se développer en 3-4 ans, (notamment en réduisant le dioxyde de carbone à la production d’oxygène), en plus de protéger le monde et la nature verte des émissions de carbone.

Lorsqu’il est utilisé comme filament, il est teint à une température plus basse avec moins de colorants. Sa production sans produits chimiques permet de nombreuses économies en termes de réduction de déchets textiles et d’économie d’énergie. Avec son aspect et son toucher soyeux, nos clients utilisent le fil de bambou, respectueux de la nature dans la production de tissus d’habillement, de robes de nuit, de chemises et de pyjamas et autres.

 La fibre de bambou s’utilise plutôt dans quel domaine ?

Le bambou a longtemps été salué comme une alternative écologique à l’utilisation d’arbres à croissance lente pour les textiles, les meubles et autres articles ménagers. Il pousse extrêmement vite, ce qui signifie qu’il peut être récolté et reconstitué dans un laps de temps rapide. Il peut également être cultivé sur des terres qui ne conviennent pas à d’autres cultures.

De nombreuses marques de vêtements qui se présentent comme étant « respectueuses de l’environnement » utilisent de la viscose de bambou dans leurs vêtements et leurs sous-vêtements. Comme souvent, en matière de durabilité, les références écologiques du bambou ne sont pas claires. Lorsqu’il est récolté à partir de sources bien gérées, le bambou peut être une bonne alternative aux autres matières premières pour la viscose. Mais la demande de produits à base de bambou entraîne une déforestation. Les forêts naturelles sont défrichées pour faire place aux plantations de bambou.

Le bambou est également traité de la même manière que les autres fibres ligneuses pour fabriquer de la viscose, de sorte que les mêmes problèmes de pollution et de santé peuvent survenir (plus de détails ci-dessous).

En bref, la question de savoir si la viscose de bambou est une alternative écologique aux autres tissus en viscose dépendra de son origine et de la manière dont elle est fabriquée. Canopy recommande que le bambou soit certifié FSC, qu’il ne soit pas récolté dans des forêts anciennes ou en voie de disparition, qu’il ne soit pas cultivé là où il déplacera les cultures vivrières ou exercera une pression déraisonnable sur l’approvisionnement en eau régionale.

Il doit être traité dans des installations en circuit fermé pour réduire les déchets et la pollution. Il faut toujours vérifier ce type de détails auprès des marques de vêtements en bambou avant de prendre une décision, quant à l’achat d’un vêtement, que ce soit une paire de leggings ou un tee-shirt en bambou. Si ces marques sont vraiment respectueuses de l’environnement, cela signifie qu’elles ont fait attention à la provenance du bambou brut qui les fabrique. Les producteurs Turcs apprécient cette fibre.

Que pensez-vous de l’utilisation de la fibre bambou dans la mode future ?

Bamboofiber sera la prochaine génération pour le textile ». Son fil sera durable, il protégera les forêts, l’eau et l’air. Le textile deviendra respirable !

L’évolution de la fibre bambou en Turquie

Version Chinoise :  https://mp.weixin.qq.com/s/ez6yCwgrp3V88umLMQ6PSQ

Proposition de lecture : https://www.airsdeparis.fr/focus/la-fibre-de-bambou/

AIRS DE PARIS

Contact : airsdeparis2@gmail.com

Média reconnu par la Commission Paritaire de Publication et Agence de Presse

Copyright 2022 - Airs de Paris - Tous droits réservés