Le développement durable et le bambou

Image mise en avant - Le développement durable et le bambou - 300-300

L’Organisation internationale pour le bambou et le rotin (INBAR) est une organisation multilatérale de développement qui promeut le développement durable en s’appuyant sur l’utilisation du bambou et du rotin. Elle compte 48 membres. Outre son siège en Chine, l’INBAR dispose de cinq bureaux régionaux au Cameroun, en Éthiopie, en Équateur, au Ghana et en Inde. Depuis sa création en 1997, l’INBAR a œuvré à l’amélioration des conditions de vie de millions de personnes à travers le monde.

Ses succès sont tangibles dans des domaines tels que: l’amélioration des normes en vigueur; la promotion de constructions en bambou sécurisantes et résilientes; la restauration des terres dégradées; le renforcement des compétences et la formulation des politiques vertes et des Objectifs de développement durable (ODD). Pour mieux comprendre utilisation du bambou et le défi du développement durable, un entretien exclusif avec Ali Mchumo, directeur général d’INBAR.

Le développement durable et le bambou

Pouvez-vous présenter brièvement les ressources en bambou dans le monde et leur contribution à l’écosystème ?

La première chose surprenante à savoir sur le bambou est qu’il s’agit d’une herbe et non d’un arbre. Malgré sa hauteur et sa nature “ligneuse”, le bambou pousse très rapidement, arrivant à maturité en trois à cinq ans, et peut être récolté régulièrement sans qu’il soit nécessaire de replanter.

Sa repousse rapide en fait une source renouvelable idéale de matériaux pour tout, des meubles aux revêtements de sol extérieurs, et un substitut au bois et aux plastiques. Les propriétés mécaniques supérieures du bambou lui permettent également de jouer un rôle central dans le secteur de la construction, où il peut remplacer l’aluminium, le béton, le plastique et l’acier sous forme de revêtements, de terrasses et de composants structurels en bambou, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre du secteur des infrastructures.

Le vaste système racinaire du bambou est également impressionnant. Les racines et les rhizomes d’une plante de bambou agissent comme un filet, liant le sol et empêchant l’écoulement de l’eau. De nombreux pays dans le monde utilisent déjà le bambou pour restaurer des terres dégradées ou prévenir les glissements de terrain.

Enfin, le bambou constitue une source de nourriture et un abri pour certains des animaux les plus emblématiques et les plus menacés du monde, comme le panda géant, le panda roux et le gorille des montagnes.

Ce qui rend le bambou si important pour l’action environnementale mondiale, c’est sa propagation mondiale. Le bambou est une véritable “herbe mondiale” : il existe plus de 1600 espèces de bambou dans le monde, réparties en Afrique, en Amérique latine et aux Caraïbes, ainsi que dans la région Asie-Pacifique. L’INBAR estime la superficie totale de la forêt de bambou mondiale à environ 50 millions d’hectares. Cela signifie que le bambou peut fournir des solutions de développement durable pour de nombreux pays en développement.

Pourriez-vous présenter les applications textiles du bambou  et les avantages qu’il présente ?

Le secteur du bambou est vaste et varié, produisant des milliers de produits différents, de l’artisanat à l’habitat et du mobilier au fourrage et au combustible domestique. L’industrie mondiale du bambou a une valeur de production de plus de 70 milliards USD, et le volume du commerce international dépasse 3 milliards USD chaque année.

Le bambou est déjà largement utilisé comme source de fibres dans les textiles et les vêtements, en remplacement du coton. Ses principaux avantages sont sa durabilité en tant que matériau : le bambou pousse rapidement, est abondant et n’entre pas en concurrence avec d’autres cultures pour les terres. Il nécessite également très peu de pesticides et d’eau.

La fabrication de textiles en bambou pose encore quelques problèmes, mais des technologies sont en cours de développement pour garantir que les tissus en bambou sont produits sans déchets et de manière écologique.pour garantir que les tissus en bambou sont produits de manière écologique et sans déchets.

Quelles sont vos attentes en matière des recommandations pour le développement du secteur ?

Le bambou est étroitement lié à plusieurs des plus importants défis du développement durable dans le monde. Il peut être un outil naturel important pour l’éradication de la pauvreté, une source d’énergie propre et abordable, un matériau de construction durable, un produit à faible teneur en carbone et écologiquement durable, un moyen d’atténuer le changement climatique et un élément d’écosystèmes sains. Le bambou est une solution de développement prometteuse basée sur la nature, et le développement et l’utilisation du bambou ont un bel avenir. INBAR a constaté qu’au moins 7 des 17 objectifs de développement durable des Nations unies font appel au bambou.

Malgré son immense potentiel, le bambou reste une sorte de héros méconnu. En particulier, peu de gens sont conscients des applications du bambou dans les textiles et d’autres domaines. Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour mieux faire connaître cette plante herbacée humble mais remarquable, et pour intensifier la recherche et le développement de technologies de transformation du bambou durables et à faible émission de carbone.

Proposition de lecture : https://www.airsdeparis.fr/focus/le-changement-du-21e-siecle/

AIRS DE PARIS

Contact : airsdeparis2@gmail.com

Média reconnu par la Commission Paritaire de Publication et Agence de Presse

Copyright 2022 - Airs de Paris - Tous droits réservés