Chine tonique

La jeunesse chinoise est tonique ! Le phénomène est nouveau : la nouvelle génération chinoise, par ses modes de fonctionnement et sa force d’influence, opère de façon étonnante et cela fait plaisir. Pendant la conférence Mode in China, organisée par Martine Leherpeur Conseil, deux experts de la mode en Chine ont été interviewés. Un coup de projecteur s’impose !

Ayant travaillé assez longtemps avec la Chine, comment voyez-vous l’évolution de la mode en Chine ?

Martine Leherpeur : La jeunesse en Chine est incroyable, elle prend le pouvoir en termes de création. Jusqu’à il y a deux ou trois ans, la Chine copiait ce qu’il se faisait dans les pays occidentaux. Maintenant, les Chinois prennent la parole, la mode est faite par les Chinois en absorbant toutes les influences extérieures et en créant sa propre expression.

Quelles sont les tendances de la mode en Chine ?

Martine Leherpeur : Autrefois, la mode chinoise était plutôt « suiveuse et fervente consommatrice de tendances ». Elle tend à bouger et à s’émanciper. Après s’être appropriés les codes du produit occidental, les Chinois entrent maintenant dans une démarche de différenciation. Si le Japon est encore leader en termes de tendances, de nouveaux créateurs pointus émergent en Chine, séduisant les consommateurs chinois, mais aussi les consommateurs japonais ou occidentaux, offrant ainsi une nouvelle légitimité mode à un pays dont la création a longtemps été mise de côté.

Jean-Philippe Evrard, est le président et le directeur artistique du bureau Martine Leherpeur Conseil, il répond aussi à nos questions.

Qui influence la mode en Chine ?

Jean-Philippe Evrard : cela se fait en grande partie par le pouvoir du net (Wechat, blogueurs…). Les Chinois fonctionnent par groupes d’amis de Wechat. Je dirais, c’est davantage des groupes de cœur, puisque la Chine fonctionne de façon plutôt émotive. De la même manière, les influenceurs amènent des gens qui fonctionnent comme eux. Avant les stars étaient lointaines, aujourd’hui les stars sont plus proches, on vit comme elles, on est comme elles.

Aujourd’hui, les Chinois sont-ils plus créatifs ?

Jean-Philippe Evrard : Oui ! Ce que j’ai vu au Fashion week de Shanghai confirme, ce que j’avais vu à Paris dans les années 1980 où il y avait cette créativité, cette jeunesse, de nouvelles tendances. Grâce aussi à la culture du digital, nous sommes dans un univers très actif. Quand je vois les jeunes Chinois autour de moi qui s’habillent, je remarque le côté « ludique » ; la jeunesse chinoise joue avec la mode, joue avec ses amis comme si c’était un grand bal masqué et ça c’est très intéressant. Les Chinois regardent les blogs internationaux et suivent aussi les jeunes égéries américaines, anglaises, allemandes. On a des marques comme Peacebird qui travaillent sur l’identité, la réalisation « du soi », la créativité… Tout cela prouve que la Chine n’est plus l’usine du monde, elle devient un laboratoire créatif.

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2018 - Airs de Paris - Tous droits réservés

Fermer le menu