Un havre de paix dans la nature

Un lieu chargé d’histoire

Le Manoir de Prétot – ancien nom de la demeure – fut bâti en 1540, dans le style du Pays d’Auge, célèbre pour ses colombages et ses toits très pentus. Au XVIème siècle, Pierre Corneille aimait à y séjourner, loin du tumulte de la vie parisienne, et sans doute y a-t-il écrit une partie de ses 32 œuvres, parmi lesquelles on compte le Cid, Cinna et l’Illusion comique.

Au XVIIème et  XVIIIème siècles, d’autres artistes, bien plus modestes, ont également habité les lieux et y ont laissé la trace émouvante de leurs “ œuvres ” : des graffitis gravés au couteau et représentant des voiliers des côtes normandes : brick, galiobe, gribanne… Après avoir été successivement, “ maison d’école ” au XIXème siècle, puis dépendance pour des activités agricoles début XXème, il a récemment été rénové et aménagé en hôtel 4**** par le Groupe Buildinvest.

Une rénovation inspirée de l’histoire des lieux

Plusieurs années de travaux ont été nécessaires pour restituer à ce manoir classé à l’inventaire des  Monuments Historiques l’aspect qu’il avait du temps de Corneille. La façade, solidement agencée autour d’épaisses poutres grossièrement équarries, aretrouvé toute sa splendeur normande. Les lucarneset la tourelle, qui rendent le bâtiment si singulier et attachant, ont été rétablies.

À l’intérieur, l’entrée a révélé un extraordinaire pavage de silex noir et de carreaux, tandis que la  cheminée monumentale du salon comme l’escalier et sa somptueuse balustrade imposent à nouveau leur majesté.

Au prestige du passé retrouvé s’ajoute le plaisir du  présent réinventé. L’ancien four à pain, une fois restau

ré, s’est transformé en pavillon d’été. Les écuries, de même que la maison des gardiens, ont laissé place à des cottages.

Élevés au rang de jardinières, les abreuvoirs et la meule en granit nous rappellent le temps du pressoir à cidre et des chevaux qui le faisait tourner.

Déco : les pas de côté d’Amélie Buvat

Pour l’architecte Amélie Buvat, qui a signé la décoration,  l’hôtel offre “ un ensemble unique et historique à l’esprit maison de famille ”. Et elle ajoute aussitôt, avec gourmandise :

“ c’est un cadre naturel où règne une douce odeur de pommes agrémentée du son mélodieux des oiseaux ! ”

Pour les chambres, elle s’est inspirée des tons sable et clairs, synonymes du bord de mer très proche, en contraste avec le vert plus frais de la campagne. Comme matière, elle a privilégié le lin en tant que fibre normande, en nous apprenant au passage que la Normandie est le premier producteur mondial de lin !

Ce chic pur et minimaliste des cottages contraste avec le lieu chargé d’histoire et les matériaux du logis datant du XVIème siècle. Ici, c’est plutôt la chaleur des couleurs ocres des tommettes anciennes qui donne le ton. Pour le mobilier, Amélie Buvat a introduit un brin d’impertinence emprunté aux années 70, pour bien souligner que le temps ne s’est pas arrêté à la mort de Corneille. Cette fraîcheur vivifiante est visible dès l’entrée, avec le “ lustre fulgurant ” dont le cristal contraste avec les pans de bois. Elle a aussi fait appel à Ardamez, référence absolue du mobilier de bistrot, à HK living pour les chaises cannées qui évoquent sans nostalgie l’univers de Manet ou encore Louise Roe pour ses lampes ultra chic en marbre. Ce sont ces petits pas de côté, très inspirés, qui nous mettent parfaitement à l’aise dans cette demeure, vénérable mais tout à fait vivante.

L’esprit maison de famille

Que l’on arrive de Paris, de Rouen, de Londres ou d’ailleurs, on se sent tout de suite chez soi en arrivant aux Manoirs des Portes de Deauville ****.

Le lieu parfait pour se détendre en toutes saisons, tout en profitant des attraits de la région : côté mer, Deauville, ses planches, son casino et ses sports nautiques, Trouville et son marché aux poissons, Honfleur et son port de pêche ; côté terres, Pont-l’Évêque, ses fromages et sa “ Joyeuse Prison ”, Pont-Audemer la “ Venise normande ”, la campagne du Pays d’Auge et ses produits de terroir. Sans oublier les trois terrains de golf à proximité, l’hippodrome de Deauville La Touques ou encore les plages du Débarquement.

Un lieu d’exception également pour un séminaire au vert, avec son cadre idyllique, sa salle de réunion,ses lieux de pause et ses nombreux services.

AIRS DE PARIS

airsdeparis2@gmail.com

Copyright 2018 - Airs de Paris - Tous droits réservés