Algérie mon amour

Image mise en avant - Algérie mon amour

« Algérie mon amour » met en lumière une collection d’art moderne et contemporain d’Algérie et des diasporas unique dans le monde occidental : celle du musée de l’Institut du monde arabe.

L’exposition tient à témoigner de la fraternité et de la solidarité qui ont lié les artistes et les intellectuels algériens et français durant les années les plus difficiles de leur histoire commune, fraternité et solidarité qui se perpétuent jusqu’à nos jours.

Elle révèle l’importance artistique, culturelle et humaine de la scène parisienne cosmopolite, lieu de dialogue d’artistes venus du monde entier au cours des décennies qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale et ont vu la remise en cause du système colonial et de l’européocentrisme ; un rôle central, encore effectif aujourd’hui.

La collection recouvre une large période, réunissant des artistes dont le plus ancien, le peintre non-figuratif Louis Nallard, est né en 1918, et la benjamine, El Meya, artiste-peintre elle aussi, n’a pas trente-cinq ans. Elle témoigne, à travers un choix d’œuvres représentatives, de la grande créativité de trois générations d’artistes, en dépit des tragédies de l’histoire.

Algérie mon amour

Cette exposition a été rendue possible grâce à la générosité du donateur Claude Lemand, commissaire de cette exposition.

La passion de Claude et France Lemand pour l’œuvre d’Abdallah Benanteur (1931-2017), leur intérêt pour les mondes extra-européens, ont guidé la constitution d’une collection remarquable. Une démarche en harmonie avec la création par la France, dans les mêmes années, d’un Institut du monde arabe doté d’un musée, afin d’ouvrir les regards vers les artistes du monde arabe et de ses diasporas. Fruit de ces deux cheminements, la collection du musée de l’IMA, considérablement augmentée par la donation Claude et France Lemand en 2018, 2019 et 2021, compte aujourd’hui 600 œuvres algériennes d’art moderne et contemporain.

Claude Lemand :
« Algérie mon amour » est un chant de la douleur de la terre et du peuple algérien colonisés et martyrisés, le chant de la culture et de l’identité algériennes niées et déracinées. C’est aussi le chant de la liberté et de l’espoir, du renouveau de la créativité artistique et littéraire et l’annonce d’une renaissance, nécessaire et tant attendue. « Algérie mon amour » est l’expression de l’amour que tous les artistes vouent à l’Algérie, les artistes de l’intérieur et plus encore ceux de l’extérieur, tous ces créateurs de la diaspora qui peuvent dire, comme Abdallah Benanteur : « L’Algérie est en moi, seuls mes pieds l’ont quittée ; mon esprit rôde en permanence parmi les miens. »

Algérie mon amour

Exposition :
Algérie mon amour
Artistes de la fraternité algérienne 1953-2021
Dans le cadre de « 2022. Regards sur l’Algérie à l’IMA »
18 mars 2022 – 31 juillet 2022

Plus d’information :
https://www.imarabe.org/fr/expositions/algerie-mon-amour

Proposition de lecture : https://www.airsdeparis.fr/a-la-une/une-journee-de-leconomie-durable/

AIRS DE PARIS

Contact : airsdeparis2@gmail.com

Média reconnu par la Commission Paritaire de Publication et Agence de Presse

Copyright 2022 - Airs de Paris - Tous droits réservés